palest’in & out : la jeunesse palestinienne débarque à paris

Premier festival d’art contemporain dédié à la jeune création palestinienne, le Palest’In & Out se tiendra à Paris du 7 au 13 juillet. Organisé par l’Institut Culturel Franco-Palestinien, il réunit pour sa deuxième édition une flopée d’artistes sélectionnés par un jury prestigieux composé entre autres du plasticien Ernest Pignon-Ernest et de l’actrice Hiam Abbas. Âgés de moins de 35 ans, ces artistes apportent tous de nouveaux regards et des informations précieuses sur l’évolution d’une communauté qui va dans le bon sens.

Eclectique, la programmation du Palest’In & Out réunit des musiciens, des cinéastes, des plasticiens mais aussi des danseurs, des photographes… Cette diversité, qui se décline aussi au sein de chaque discipline, prouve la richesse culturelle de la Palestine et l’envie d’une génération de « réaffirmer son identité multiple trop souvent niée ». Ces choses étant dites, on pensait que vous voudriez goûter à leur programmation musicale, qui fait l’état d’une scène en pleine transformation, avec l’apparition de fusions improbables.

13221416_1687750531484899_4490080836490831544_o

Au fait, l’entrée est libre et gratuite ! Aucune excuse : laissez-vous porter par votre curiosité, allez découvrir ce monde artistique surprenant.

 

SAIED SILBAK & AKRAM HADDAD

« Nous sommes convaincus que n’importe quel travail collectif palestinien – quelqu’en soit le sujet– est un acte de résistance contre l’occupation digne de respect. Un tel travail est la preuve vivante de ce que les Palestiniens auraient pu réaliser si seulement nous étions debout, unis pour être entendu dans le monde entier » (via ICFP)


Saied Silbak et Akram Haddad sont de jeunes compositeurs palestiniens. Le premier manie les cordes d’un oud tandis que l’autre préfère les touches d’un piano. Ensemble ils ont mis sur pied Wbaa’den, un spectacle musical transcendant qui dessine un accès à la modernité pour la musique classique arabe. Leur prestation fera suite à la remise des prix, qui ouvrira le festival le 7 juillet à l’Institut du Monde Arabe en présence du jury.

 

TAMER ABU GHAZALEH

« À un certain moment, j’ai commencé à sentir que je ne chantais pas pour la cause, mais plutôt pour tous ceux qui vivent cette réalité dans leur vie quotidienne. Je ne peux plus percevoir ma musique comme patriotique, l’aspect humain a pris le dessus. » (via Identity)

Fondateur de l’organisation Eka3, Tamer Abu Ghazaleh est un membre pro-actif de la communauté artistique palestinienne. Tout son travail porte le même désir de faire exister la nouvelle culture arabe. Dans sa musique, batteries, claviers, basses et productions électroniques accompagnent cet artiste – qui s’illustre dans le chant et l’oud. Naturellement inspiré par la musique arabe, il en saisit les harmonies puis les mixe, et les dépasse pour les emmener ailleurs. Il se produira au New Morning le 10 juillet.

thulth-333_1024x1024

MINA (TEREZ SLIMAN & SOFIA PORTUGAL)

Mina est une rencontre entre deux femmes, dont la douceur de la voix n’a d’égal que la force de leur énergie. L’une est Palestinienne, l’autre Portugaise. Dans une atmosphère à dominance jazzy, elles incorporent chacune les harmonies de leur propre culture musicale et dépoussièrent leurs chants classiques. Mina est une relecture de la musique arabe, comme de la musique latine et même plus : c’est une fusion comme on les adore chez Intrüzion. Une rencontre multiculturelle qui, une fois de plus, donne naissance aux plus belles étincelles. Elles seront également au New Morning le 10 juillet.

 

FAWDA

« Fawda raconte l’histoire de chacun, peu importe le lieu d’origine puisque l’on sait tous reconnaître l’humanité. C’est une grande histoire qui emporte l’auditeur dans un lieu où il a envie d’être. Elle s’achève dans un autre endroit, où tout le monde se retrouve, ensemble en dépit des différences, avec un seul et même coeur. » (via thearabculture)

11419319_775922972524240_4142214645769013160_o

Le trio Fawda naît d’une rencontre pure et authentique entre musique traditionnelle arabe, rock psychédélique et culture électronique. Armé d’un oud électrique, d’un clavier et d’une voix déconcertante, le trio produit un son inédit qui dit beaucoup de l’état actuel de la Palestine et de son peuple. Sur des rythmes lents et des textures profondes, les mélodies du oud portent la voix d’Ayed Fadel qui pose des paroles poétiques dans une sorte de slam mystique. Vous les retrouverez en clôture du festival, le 13 juillet au Petit Bain.

 

JAZAR CREW, SKYWALKER… LES PREMIERS DJs PALESTINIENS

Lors de cette clôture, vous aurez l’occasion d’y découvrir ce qui nous semble être la partie la plus excitante et étonnante de la programmation du Palest’in & Out : les premiers véritables DJs palestiniens.

Originaire de Haïfa, le Jazar Crew est un collectif de plusieurs artistes qui forment le premier soundsystem palestinien. Depuis 2012, ils organisent le Mukti Gathering, le premier festival psytrance palestinien – quand on vous disait qu’il y en avait VRAIMENT partout. Leurs DJs seront présents pour vous faire goûter aux basses de leurs raves qui

Proche du collectif mais résolument indépendante, Skywalker est la première femme DJ de Palestine. Elle en surprendra plus d’un avec son univers industriel planant.

 

D’autres artistes seront présents, comme le groupe 47SOUL ou Bachar Mar-Khalifé. En somme, un très gros programme ne serait-ce que pour la partie musicale. L’intérêt c’est qu’il ne vous en coûtera pas un rond pour découvrir cet univers artistique aussi riche que vaste, dans lequel évolue une jeunesse qui mènera – un jour on l’espère – la Palestine à la reconnaissance internationale de sa légitimité.

 

CLIQUEZ POUR LE PROGRAMME COMPLET

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s